fbpx

 

Shigeru Mizuki, l’un des fondateurs du Manga, est décédé le 30 novembre 2015, à l’âge de 93 ans. Il est un « Mangaka », c’est-à-dire un auteur de Manga (Bande dessinée japonaise). Et il est en particulier l’un des fondateurs du manga d’horreur, spécialiste des mangas de monstres et de fantômes. Plusieurs de ses œuvres ont été primées, comme « NonNonBâ » (1977), Prix du meilleur album à Angoulême en 2007, et « Opération Mort » en 2009, Prix du Patrimoine en 2009 et Prix Eisner en 2012.

Adulé par les Japonais, vénéré par les fans de mangas, il avait appris à dessiner de la main droite suite à la perte de son bras gauche lors de l’invasion de la Papouasie-Nouvelle Guinée en 1942. Il avait alors vingt ans. De retour au pays, il entre à l’université des Beaux Arts à Tokyo. C’est à la fin des années cinquante qu’il se spécialise dans la BD d’horreur avec son tout premier grand succès : « Kitaro le repoussant ».

Le petit monde des YôkaÏ, ces créatures surnaturelles du folklore japonais, perd un père. En 1992, il avait publié un « dictionnaire des Yôkaï »  dans lequel il recensait ces personnages issus des croyances de villages et remontant au Moyen-Age. Nombre de ses œuvres ont été adaptées au cinéma, en dessins-animés ou en jeux vidéos. Il est l’un des premiers japonais à s’être essayé à l’autobiographie  avec « Vie de Mizuki » aux éditions Cornélius (2006). La critique unanime a qualifié ce dernier ouvrage de chef-d’oeuvre (trois volumes).

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Pour aller plus loin

 Ciné Cinéma Facebook

 Shigeru Mizuki @ Bédéthèque

 

 

Profile Status
ACTIVE

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2019 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account