fbpx

 

 

Finis les tatouages et autres percings… La tendance est aux leds sous la peau sous forme d’implants. Doté de cinq diodes lumineuses et d’une petite batterie de 3 volts, l’implant s’illumine durant 10 secondes à chaque fois que la zone passe dans le champ magnétique d’un aimant. L’opération de chirurgie dure environ 15 minutes.

 

L’objectif ? Ressembler à un cyborg. Les adeptes ? Les biohackers : quelques initiés qui veulent modifier la biologie humaine pour apporter à l’homme des capacités ou des avantages inédits. On les appelle « BioPunks », « biologie de garage » ou encore « DIYBio » pour « Do it yourself  biologie ». 

Le séquençage d’un génome coûtait plusieurs centaines de millions d’euros dans les années 2000. En l’espace d’une décennie, il est descendu à 4.000 euros. Certaines compagnies souhaiteraient même le voir encore baisser jusqu’à atteindre 200 dollars. En sera-t-il ainsi avec la biotechnologie ? En attendant, le groupe « Grindhouse Wetware », un groupe de biohackers né en 2012 et présent sur internet, a créé un groupe de travail dont l’objectif est d’augmenter les capacités humaines grâce à la biotechnologie. Il suffit de cliquer sur une silhouette humaine, à l’endroit de la partie du corps que vous souhaitez modifier, ici la main, et vous verrez apparaître une page intitulée « North Star V1 », du nom de l’implant sous-cutané en forme d’étoile qui s’allume sous la peau. Les leds haute définition sont activées grâce à l’utilisation d’un aimant.

Tim Canon, le fondateur de Grindhouse Wetware, explique, en affichant fièrement son implant sur Twitter : « Aujourd’hui nos produits peuvent paraître des produits de niche, mais une fois que nous serons parvenus à développer un implant cardiaque à faible coût qui vous avertit d’une attaque à venir, tout le monde voudra nos gadgets ». 

( @GHWetware #Biohack #bodymod #science pic.twitter.com/y1mrtkLuWI )

 

 

Cet implant lumineux fait la taille d’une pièce de 2 euros. Il est décrit par Tim Canon comme « un petit bijou de technologie ». Il sert à illuminer les tatouages. N’étant pas approuvé par le corps médical, ce sont des pierceurs et des tatoueurs expérimentés qui pratiquent cette chirurgie. La batterie de 3 volts peut s’illuminer 10.000 fois avant de devoir être changée. Les leds restent allumées pendant 10 secondes puis se mettent en veille. Cet implant va inonder le marché en 2020. L’angle publicitaire sera la luciole : ou comment reproduire la bioluminescence comme certains animaux. Environ quatre personnes par jour se portent volontaires pour un implant. Et ce n’est qu’un début. L’objectif suivant ? Transformer sa main en télécommande et développer « North Star V1 » pour qu’elle fournisse également des données biométriques au porteur.

 

 

Pour aller plus loin

 Grindhouse Wetware

Article Gentside

 

 

 

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2019 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account