fbpx

 

 

Afin de célébrer (ou pas…) le 40ème anniversaire de la révolution iranienne, il nous vient forcément à la mémoire les paroles du titre « Monsieur Comédie » du groupe de rock français Trust, extrait de l’album « Répression » sorti en 1980. Comme quoi la lucidité n’est pas forcément l’apanage du politique…

 

C’est un peu facile de dicter des messages
Quand on est au chaud à l’abri des assauts.
Pendant que tout un peuple criait « démission » 
Et tombait sous les balles.
Le retour tant attendu est arrivé :
Monsieur Comédie, l’avion, il l’a repris.
Dans un bain de foule, il est rentré au pays.
Ca sent l’épuration…

Sous sa peau flasque,
Blindé comme un tank,
Il vivait sous une tente,
Protégé comme une banque.
Durant tout son exil,
Il n’a fait que prières.
Derrière le vieux croyant
Se terrait le tortionnaire.

De quoi est fait demain ? On l’a su assez tôt
Le soleil ne brille plus à Neauphle-le-Château.
Impotent le vieillard a relancé la bagarre 
Et rempli les prisons.
Nouvelles dictatures, exécutions sommaires
Les femmes doivent se voiler, la musique prohibée.
Ils massacrent leurs frères, tout devient absurde.

Sous sa peau flasque,
Blindé comme un tank,
Il vivait sous une tente,
Protégé comme une banque.
Durant tout son exil,
Il n’a fait que prières.
Derrière le vieux croyant
Se terrait le tortionnaire.

Il a sa place à l’hospice, et non dans la police.
L’être humain est repu, il est rassasié
Dose d’atrocités.

C’est un peu facile de dicter des messages
Quand on est au chaud à l’abri des assauts.
Pendant que tout un peuple criait « démission »

Sous sa peau flasque,
Blindé comme un tank,
Il vivait sous une tente,
Protégé comme une banque.
Durant tout son exil,
Il n’a fait que prières.
Derrière l’ayatollah
Se terrait le tortionnaire.
Derrière l’ayatollah
Se terrait le tortionnaire
Derrière l’ayatollah
Se terrait le tortionnaire
Derrière l’ayatollah
se terrait le tortionnaire

 

 

 

En 1964, l’Ayatollah Khomeiny est expulsé d’Iran. Il part d’abord en Turquie, puis en Irak, à Nadjaf et à Kerbala, la ville sainte du chiisme, où son discours se radicalise davantage. Son activisme pro-chiite indispose le pouvoir irakien et en 1978, il part pour la France et s’installe à Neauphle-le-Château. Le 2ème couplet de la chanson fait d’ailleurs référence à ce séjour.

Le 1er février 1979, Khomeiny revient de manière triomphale à Téhéran, après 14 ans d’exil. Le 11 février, il prend le pouvoir en tant que Guide suprême (Rahbar en Persan) ou Guide de la Révolution islamique.

 

 

 

Editeur du Mag Instant City, Chasseur de Trésors, Taxidermiste de Souvenirs...

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2019 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account