Dès le début du film, Nos Etoiles Contraires, on entre directement dans le vif du sujet : la mort et le cancer. Comme les protagonistes du film, on n’a pas de temps à perdre, alors on va droit au but. Je m’appelle Hazel, Gus, j’ai un cancer et je vais mourir. Tout est dit. S’en suit un hymne à la vie plein d’humour et de gaieté. Tout va vite, et seul l’essentiel est important. Ces jeunes sont cools, attachants, drôles. Ils nous donnent la force de vivre car ils ont un cancer mais… « ils ont de la chance parce que… » parce qu’ils ont décidé « de ne se priver d’aucun des plaisirs simples de la vie ».

Ce film nous guérit de notre peur de la mort. Chaque dialogue est une pure merveille, et Ansel Elgort est tout simplement parfait. Bienvenue à « Cancerland » pour célébrer la vie. Apprêtez-vous à être contaminé par le virus de la joie et du bonheur de vivre. A noter aussi une chouette BO.

 

 

 

 

Pour aller plus loin

 Ciné Cinéma Facebook

 

 

Profile Status
ACTIVE

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2018 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account