fbpx

 

 

Rappelez-vous… Nous sommes en 1990. Dans une petite ville de la banlieue sud, en Essonne, à Lisses, David Belle crée une nouvelle discipline sportive qui s’inspire de l’entrainement des pompiers et des préceptes de Georges Hébert : l’art du déplacement (ADD). C’est la naissance du groupe Yamakasi.

 

Sept potes qui bravent tous les dangers, escaladent les immeubles, effectuent des sauts vertigineux, transformant les élements urbains d’Evry en obstacles à franchir. Très vite, c’est l’engouement auprès des jeunes. En 1998, une nouvelle branche de la discipline prend le nom de « Parkour » (PK).  Au cinéma, cela se traduit par deux films : « Yamakasi » en 2001 et « Banlieue 13 » en 2004. Un documentaire de la BBC, « Jump London », va mettre le feu au web. Le Parkour devient un phénomène mondial sur le net. De la Russie à la Colombie, l’engouement est planétaire. Cette discipline française, rappelons-le (hip hip hip hourra !), est maintenant enseignée dans des écoles au Danemark ou en Afghanistan.

Vingt ans plus tard, en 2009, Yoann Leroux alias Zéphir, champion du monde de Freerun, créé la Team 3F comme : French Freerun Family. Une équipe professionnelle (dites « un crew français ») d’athlètes internationaux spécialisés dans le freerun, la version artistique du Parkour. En termes de Street Culture, il s’agit d’un mouvement qui mêle à la fois acrobatie, danse et poésie. A 30 ans, ce Peter Pan urbain parvient à suspendre le temps au-dessus du vide et des toits du monde entier. Lui aussi est originaire de l’Essonne, de Morsang-sur-Orge. Aujourd’hui, ils sont huit traceurs avec des fans partout dans le monde et un  buzz de  20 millions de vues pour la vidéo « Assassin Creed Real Life ». Un succès qui a donné des idées au fabriquant du jeu vidéo éponyme : une seconde vidéo est alors tournée à Londres, pour la promotion du jeu cette fois, sous la direction du réalisateur David Graham. Une passion qui pour Simon Nogueira commence tout juste à se transformer en source de revenus.

Les héros des temps modernes, têtes d’affiche d’une discipline qui se professionnalise et entre en compétition, s’appellent Yoann Zéphir et Simon Nogueira (France), Pacha  (Lituanie) ou DK (Grèce). Quant à la French Freerun Family, le collectif le plus titré de France, elle a monté une Académie pour enseigner la discipline aux enfants, à la frontière entre pratique sportive et proposition artistique. Le freerun a donc bien toute sa place dans le monde de l’art.

 

 

Vidéo « Assassin Creed Real Life » :

 

Reportage 66 minutes (M6) :

 

 

Pour aller plus loin

French Freerun Family

 

 

 

Profile Status
ACTIVE

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2019 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account