Le Cinéma Britannique est définitivement un cinéma très particulier. J’en suis tombée amoureuse en voyant « Les Chariots de Feu » (1981) quand j’étais gamine, avec sa musique inoubliable qu’on écoutait en boucle dans nos chambres. C’était l’époque pré-pubère des images de David Hamilton. Puis j’ai grandi, et à l’adolescence, j’ai découvert la salle moite du Studio Galande avec « The Rocky Horror Picture Show » (ok, le film est américain, certes, mais la pièce, elle, et donc le scénario original, sont anglais), les « Monty Python : La Vie de Brian » (1979), et « Un poisson nommé Wanda » (1988). Je me suis indignée avec « Gandhi » (1982) et « Cry Freedom » (1987). J’ai découvert l’homosexualité avec « My Beautiful Laundrette » (1985), et les prisons turques avec « Midnight Express« . Là encore, la musique tournait en boucle dans ma chambre, en même temps que celle de Dire Straits ou Supertramp, encore des Britanniques. Décidément…

A l’âge adulte, ou presque, j’ai connu le beau Hugh Grant dans « 4 Mariages et 1 Enterrement » avec son air de « pas y toucher » à tomber par terre. J’ai pu tour à tour être romantique (« Le Patient Anglais« ), intello (« Raisons et Sentiments« ), fleur bleue (« Coup de Foudre à Notting Hill« ) ou célibataire désespérée (« Le Journal de Bridget Jones« ). J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps dans cette scène culte de « Love Actually » sur fond de Dido, celle où Mark avoue son amour en égrenant ses pancartes…

Mais le Cinéma Anglais que j’aime, que j’adore, c’est celui, souvent populaire, qui se plait à raconter une tranche de vie de personnages issus du monde ouvrier, dans un Royaume-Uni en crise. Je pense à « The Full Monty« , « Billy Eliot » ou encore « Les Virtuoses » et « Pride« . Il ne faut pas moins que l’humour anglais légendaire et des dialogues savoureux, des rencontres, des hommes, des femmes, des personnages incroyables de retenue et de pudeur, pour nous faire pleurer, rire, sourire… On les aime, tous ces Britanniques pince-sans-rire qui nous enchantent par leur intelligence, de celle qui nous fait tellement de bien. Les excellents « Arnaques, Crime et Botanique« , « Petits meurtres entre amis« , « Good morning England » et « Joyeuses Funérailles » vous enchanteront par leurs situations cocasses et leurs dialogues drôles, fins et tout en retenue.

Alors, si comme moi, vous aimez l’humour grinçant, les dialogues intelligents, le cocasse, et la très bonne musique, jetez-vous dès ce soir sur un film britannique.

 

 

Pour aller plus loin

 Ciné Cinéma (Page Facebook)

 

 

Profile Status
ACTIVE

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2018 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account