fbpx

 

 

Rize vient de ressortir en salle. C’est l’occasion de redécouvrir, si vous étiez passé à côté à l’époque en 2005, ce film ou plutôt cette expérience proposée par le photographe David LaChapelle.

 

Noir comme la lumière… Aimer les corps et la fusion créée entre leurs mouvements, et toute la puissance qui s’en dégage…

David LaChapelle a dû être complètement tétanisé lorsqu’il découvrit pour la première fois tous ces jeunes de South Central, un ghetto noir et portoricain en plein cœur de Los Angeles, trouver un exutoire à leur condition, sous forme de danses complètement nouvelles appelées « Stripping’ », « Clowning » ou « Krumping », mélange de Tribal, de Hip Hop ou de Voguing.

Cette frénésie collective, comme taillée dans la pierre, surgissant de peaux noires et luisantes, et faisant saillir les muscles, offre un spectacle inouï. Toutes ces chorégraphies évolutives et furieuses, par lesquelles chacun vient transcender son être, c’est ce qui ressort des images de Rize.

Durant tout le film, un saisissement nous étreint, nous émeut, nous prend à la gorge, nous bouleverse. Sans doute de l’amour… En tout cas, il se passe quelque chose. Jamais la danse et les corps en mouvement n’avaient exprimé autant de sentiments et d’émotions.

Déjà douze ans de passés… Le contenu de ce reportage n’est peut-être plus d’actualité, et ses protagonistes ont sans doute bien changé. Pourtant, ces images que l’on revoit aujourd’hui, ont gardé toute leur majesté. Douze ans après, et rien ne semble avoir été affecté. Rize est un bloc. David LaChapelle, dont on connaît le travail, souvent si enclin à un style formaliste, outrancier, que ce soit dans ses photos ou dans ses clips, s’est ici complètement effacé, pour mieux recueillir ce jus, cette intensité de vie et de puissance, sans jamais forcer le trait ni tomber dans le misérabilisme ou la complaisance, pour nous offrir ce témoignage incroyable sur la beauté, la fierté et la foi.

A redécouvrir d’urgence…

 

 

 

Pour aller plus loin

 Dévoreur Hubertouzot

 Hubert Touzot : Photographe dévoreur d’images

 

 

 

This is a private profile. You are not allowed to view this profile.

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2019 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account