fbpx

 

La Terre se meurt. Seule solution : trouver une autre planète sur laquelle fonder une nouvelle humanité. Aux commandes : Matthew MacConaughey (Oscar du meilleur rôle pour « Dallas Buyer’s Club » la même année), Anne Hathaway (qui ne sera pas en Prada) et Jessica Chastain (très remarquée pour son rôle dans « Zero Dark Thrity » retraçant l’arrestation de Ben Laden).

Le projet du film « Interstellar » avait été initié par Steven Spielberg en 2006, abandonné, puis finalement repris six ans plus tard par Christopher Nolan (« Inception », « Batman 3 », « Insomnia », « Memento » et « Man of Steel »), une pointure en matière de films spectaculaires. C’est le physicien américain Kip Thorne, un des plus grands experts de la théorie de la relativité, qui sert de caution au scénario. Ses sujets de prédilection : le temps, l’espace et la gravité. Et plus précisément : les trous noirs, les trous de ver et les ondes gravitationnelles. Le tournage a eu lieu au Canada et en Islande, pays lunaire des origines.

Avec « Interstellar », on se pose la question suivante : peut-on voyager dans le temps à travers un « trou de ver », comme à travers un vortex ou une machine à remonter le temps ? Peut-on relier deux régions distinctes de l’espace-temps ? Cooper, projeté dans l’avenir, pourra-t-il retourner dans le passé, en utilisant le passage dans un trou de ver, pour délivrer un message à sa fille, et ainsi sauver l’humanité toute entière ?

« Interstellar » est aussi un hommage rendu au courage des astronautes qui partent explorer l’espace sans garantie de retour, laissant derrière eux leurs familles si précieuses. Il renoue avec un genre oublié depuis « Apollo 13 » en 1995, et qu’on a eu plaisir à retrouver avec« Gravity » en 2013. Il y est question de la mort, de l’oubli, du deuil et de la passion, de la vocation, mais aussi de la folie des hommes, incapables de gérer le capital-planète de notre incomparable Terre.

Avec plus de neuf millions d’entrées dans le monde, et 75 % de critiques positives, « Interstellar » aura rapporté à ses producteurs depuis sa sortie en novembre 2014 environ 675 millions de dollars.

Le débat sur l’effet Doppler (aspect brillant ou sombre de la coquille de lumière autour de Saturne) ou sur la logique du scénario (retourner dans le passé sauver une humanité qui l’est puisqu’elle a un futur, ou parce que le temps est immuable) ne gâchent en rien le plaisir éprouvé pour ce voyage incroyable, bien au contraire. Qu’il est excitant de se poser toutes ces questions, de s’intéresser à toutes ces énigmes, et de nous plonger dans ces théories sans rien connaître de leurs équations mathématiques ! Pour l’anecdote, Kip Thorne et Stephen Hawkings (Une brève histoire du Temps) sont amis. Leurs théories sont dans l’ensemble assez proches, hormis sur la question de la perte ou non d’information dans les trous noirs.

Top 10 des meilleurs films de l’année 2014 :

✓ Meilleurs effets spéciaux

✓ Meilleur film de science- fiction (Awards 2015)

✓ Meilleurs effets visuels

✓ Meilleurs décors

✓ Meilleur réalisateur

 

 

 

Interstellar 001

 

 

Liens externes

 Ciné Cinéma Facebook

 

 

Profile Status
ACTIVE

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2019 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account