fbpx

 

 

Qu’est-ce que les révolutions des années 2000 ont en commun ? Et qu’est-ce qui fait qu’elles ont toutes été couronnées de succès ? Elles se vendent à l’International, elles s’exportent. Des roses en Georgie au jasmin en Tunisie, en passant par les tulipes au Kirghizistan ou la couleur orange en Ukraine, ces révolutions populaires du début du 21ème Siècle se sont parées de fleurs et de couleurs.

 

Ce qui semble aujourd’hui évident, c’est que le succès et la réussite de ces mouvements ont été rendus possibles par l’application de concepts publicitaires et marketing, afin d’assurer tout d’abord leurs promotion auprès des médias internationaux, qui eux-mêmes serviront ensuite de vecteur de viralité auprès du grand public. Il faut ainsi trouver un symbole, un titre, un slogan… Une marque, en fait…

A présent, peut-on raisonnablement penser que tout ceci est le fruit du hasard ? Que l’on assiste à des mouvements spontanés, qui conduisent un peuple tout entier à s’élever d’une seule voix pour destabiliser, voire renverser le pouvoir en place dans ces pays ?

Manon Loizeau, dans un documentaire réalisé en 2005, « Les Etats-Unis à la conquête de l’Est », revient sur les prémices de la Révolution Orange en Ukraine. Ou comment un Serbe conseille les futurs révolutionnaires ukrainiens, tel un commercial export en tournée. Et lorsque Manon Loizeau gratte un peu, elle s’aperçoit que derrière notre commercial serbe, il y a la main de l’Oncle Sam… En effet, le point commun entre ces révolutions, c’est qu’elles ont été planifiées, organisées et financées par le gouvernement américain à travers une série de structures : Freedom House, USAID, National Endowment for Democracy (NED), Albert Einstein Institution, ou encore l’Open Society Institute de George Soros.

Mais c’est aussi grâce à un livre, « De la Dictature à la Démocratie », de Gene Sharp. Publié en 1993 et largement diffusé par la CIA, cet ouvrage est le parfait petit manuel pour mener avec succès une révolution.

La dernière révolution en date, à Hong Kong, a trouvé son symbole, sa marque, comme toutes les précédentes : le parapluie…

 

 

 

Pour aller plus loin

 Les Révolutions de Couleur

 Albert Einstein Institution

 

 

Editeur du Mag Instant City, Chasseur de Trésors, Taxidermiste de Souvenirs...

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2019 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account