En 2014, le légendaire groupe américain de hip-hop De La Soul célébrait le 25ème anniversaire de la sortie de son premier album « 3 Feet High And Rising ». Afin de fêter cet événement dignement, nos trois compères annonçaient la prochaine sortie de leur 8ème album « And The Anonymous Nobody ».

 

Particularité de ce dernier opus, il a été intégralement financé par les fans du groupe. Le projet était ainsi présenté sur le site de crowdfunding Kickstarter en mars 2015, avec un objectif à atteindre de 110.000 $ pour la production du disque. En effet, avec sept albums à leur actif en 25 ans depuis l’iconique « 3 Feet High And Rising » sorti en 1989, dont le dernier en date, « The Grind Date », remontait déjà à 2004, les membres de De La Soul ont ressenti l’impérieuse nécessité de revendiquer une indépendance artistique totale, en se passant dorénavant de label. L’objectif initial était atteint en quelques heures, à la hauteur de la légende… La souscription prenant fin le 30 avril 2015, ce furent finalement plus de 600.000 $ qui étaient collectés à cette date…

Le son du groupe originaire de Long Island s’appuie depuis sa formation en 1988 sur l’utilisation assumée de samples, intégrant ainsi tous les styles de musique qui ont pu l’inspirer depuis trente ans, du jazz à la soul, en passant même par Serge Gainsbourg, sur leur troisième opus « Buhloone Mind State » sorti en 1993, ou encore les Whatnauts et leur classique « Help Is On The Way » dans le titre « Ring Ring Ring », extrait de l’album « De La Soul Is Dead » (1991).

Rien de plus normal et légitime, donc, que de retrouver un des groupes parmi les plus iconiques du hip-hop égrener ses hits mythiques aux côtés de Common et The Roots pour le concert « Love & Happiness: An Obama Celebration » en novembre 2016. Bon, ne voyez rien de politique dans mes propos, mais ça avait quand même plus de gueule, en ce temps-là…

 

« Come on, President Obama, do it again… »

 

 

 

Avec « And The Anonymous Nobody », les trois compères nous surprennent encore, puisqu’ils s’y auto-samplent effrontément, faisant un magnifique pied de nez aux avocats à l’affut de la moindre suspicion de plagiat… En effet, suite aux dernières condamnations (l’affaire Blurred Lines, notamment…), tous les samples présents sur ce nouvel album proviennent de jams sessions live ou studio, auxquelles ont d’ailleurs participé quelques guest stars, comme David Byrne, 2 Chainz, Usher, Pete Rock, Roc Marciano, Estelle, ou encore Snoop Dogg.

En septembre 2015, le trio s’excusait auprès de ses fans pour le retard pris dans la production de ce dernier opus : « Hello Fellow Humans, well… We’re working hard to get this album sounding right for your vents to receive. Please accept our apologies for the delay in updates ».

Allez maintenant, afin de vous replonger dans l’histoire d’un monument du hip-hop, vous pourrez toujours regarder un reportage que Tracks leur consacrait en 2014, et pour vos oreilles, nous ne saurions trop vous conseiller d’écouter la mixtape sortie la même année : « Smell The Da.I.S.Y. (Da Inner Soul Of Yancy) » (pressage indépendant).

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin

We Are De La Soul

De La Soul @ Tracks

 

 

 

Profile Status
ACTIVE

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2018 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account