fbpx

 

 

Los Angeles, la ville où se fabriquent les rêves, est de nouveau mise à l’honneur dans un magnifique Technicolor, dans le cadre du lancement de la nouvelle monographie de George Byrne, « Post Truth », qui présente des photographies de paysages urbains de la mégapole californienne. A découvrir sans modération…

 

Les images acidulées de « Post Truth » sont le fruit de cinq années de travail assidu de l’artiste australien George Byrne, qui s’est installé dans la Cité des Anges en 2014. « Ces cinq années marquent pour moi une période de création frénétique », déclare-t-il, « une période durant laquelle ma vie de tous les jours a complètement changé. Je suis passé de la condition de serveur dans des cafés ici à LA… à celle d’artiste à plein temps, avec deux ou trois expositions par an dans des galeries de différents pays. Les images du livre illustrent d’ailleurs cette évolution ».

On peut ainsi considérer la série « Post Truth » comme une sorte de témoignage du photographe qui apprend à connaître son nouvel environnement. On le voit, au fil de ses pérégrinations urbaines, tomber amoureux d’une ville, de son architecture issue directement de la culture automobile du sud de la Californie, de sa lumière caractéristique, de sa flore emblématique et de ses façades blanchies par le soleil.

Pour en savoir plus sur le processus créatif de l’artiste, il suffit d’admirer les clichés de George Byrne, qui évoluent de la capture brute de la ville à des compositions de rêve, aux couleurs pastel. Les textures, les surfaces et les paysages se mélangent pour composer des œuvres d’art abstrait, dans un style dont l’artiste né à Sydney est devenu l’un des ambassadeurs les connus et reconnus au monde.

Ian Volner, auteur de la préface du livre, écrit ainsi : « Ce que Byrne parvient à induire est un état mental étrangement familier, une rencontre avec la ville, un frisson que seuls ceux qui ont eu l’occasion de passer un après-midi solitaire à Las Palmas ou dans la partie orientale de Chinatown, ou encore de remonter North Gower à cinq heures, sous l’obscurité croissante des collines, ont pu ressentir ».

George Byrne a fréquenté le Sydney College of the Arts, puis beaucoup voyagé, avant de s’installer à Los Angeles en 2014 – où il vit et travaille désormais. Ses photographies à grande échelle dépeignent la beauté derrière l’ordinaire quotidien. L’artiste fait référence aux lignes épurées, à la netteté et à la clarté du modernisme, tout en évoquant également la photographie urbaine du mouvement New Topographics dans les années 70.

Ces magnifiques photos sont à découvrir dans l’ouvrage « Post Truth » de George Byrne, sorti en octobre 2020.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin

George Byrne Officiel

George Byrne Instagram

 

 

 

Editeur du Mag Instant City, Chasseur de Trésors, Taxidermiste de Souvenirs...

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

0 Commentaire

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2020 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account