Arte diffuse en ce moment un reportage qu’il est possible de voir en Replay (passé le dimanche 22 mai) sur l’oeuvre de Pablo Picasso à travers l’inventaire de son héritage. A sa mort le 8 avril 1973, à l’âge de 91 ans, le maître a laissé derrière lui une famille plusieurs fois recomposée, plusieurs demeures immenses remplies de toiles, de dessins et de sculptures, de ses premières esquisses d’enfant à Malaga en Espagne à ses céramiques. Un inventaire colossal, des dizaines de milliers d’oeuvres et aucun testament…

Il faudra trois années au commissaire-priseur, Maurice Rheims, pour le réaliser, soit au total 120.000 pièces. La France ne possédant aucune œuvre de Picasso, toutes provenant de collections privées, le gouvernement, par le biais du Ministre de l’intérieur de De Gaulle, André Malraux, va saisir cette opportunité (à savoir les droits de succession payables en œuvres d’art) pour faire adopter la loi de dotation à l’Etat et permettre ainsi la création du musée Picasso à Paris.

Le reportage utilise cet angle d’attaque du décès de Picasso dans son manoir de Mougins pour aborder toute l’oeuvre et la vie du peintre. Ses parents, ses débuts, ses périodes (bleue, rose), ses amis poètes (Eluard, Appolinaire, Jean Cocteau, Max Jacob), ses femmes (Olga, Marie-Thérèse, Dora Maar, Françoise puis Jacqueline), ses enfants légitimes et illégitimes (Paulo, Maya, Claude et Paloma), ses maisons (La Californie de Cannes, le Mas Notre-Dame-de-Vie à Mougins, le château de Vauvenargues au pied de la montagne Sainte-Victoire, Royan, son atelier à Paris). On entre dans les demeures de Picasso comme si on entrait dans sa vie.

Grâce aux images d’archives souvent en noir et blanc, on vit au fil des ans les relations amoureuses, amicales et paternelles de cet homme, chaque rencontre, chaque femme, chaque ami entraînant un courant, une inspiration, un style et des couleurs. On navigue à travers sa vie et sa peinture et on redécouvre les tableaux à la lumière de son quotidien, ce qui apporte un œil nouveau et neuf à notre regard sur ses toiles, comme autant d’explications de texte. Ce reportage passionnant et extrêmement bien documenté nous permet en somme de bénéficier d’anecdotes autour de chaque tableau du peintre en les reliant à son histoire.

C’est passionnant et c’est ici.

 

 

 

Profile Status
ACTIVE

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2018 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account