fbpx

 

Un grand nombre de monuments et lieux dans le monde sont illuminés aux couleurs du drapeau français depuis le week-end dernier, en solidarité avec Paris, qui a été visée vendredi 13 novembre 2015 par une série d’attentats et d’attaques terroristes sans précédent, qui ont tué 130 innocents et blessé 368 personnes.

Au lendemain de ces événements tragiques, un deuil national de trois jours a été décrété. Tous les lieux publics et culturels parisiens, à commencer par les musées ou les expositions, sont restés fermés tout le week-end. Parmi ces lieux dont les portes seront restées closes, on notera l’annulation de « Paris Photo » au Grand Palais dont l’ouverture était prévue dimanche dernier. « Nous attendions environ 20.000 visiteurs sur les deux jours d’exposition, et nous ne pouvions donc pas prendre le risque de les accueillir » déclarait Jean-Daniel Compain, vice-président de Reed Exhibitions, organisateur du plus important salon de la photographie au monde. « En considérant le seul facteur humain, il est essentiel de préciser que nous ne parlons pas uniquement de business […] dans la mesure où comme le peuple français, mais aussi le monde tout entier, nous avons été extrêmement choqués et attristés par ces événements. Quoi dire de plus ? C’est un cauchemar… ».

Nous ajouterons que beaucoup de visiteurs de « Paris Photo » participaient à un certain nombre de vernissages ou de soirées dans le Marais le 13 novembre au soir, à quelques pas du 11ème arrondissement où les attaques ont eu lieu. Et beaucoup d’entre eux sont restés coincés dans ces endroits pendant une grande partie de la nuit. « Les gens sont restés dans ces galeries jusqu’à 04 ou 05h du matin car ils ne pouvaient pas les quitter, à la demande des forces de sécurité. C’était la confusion la plus totale ».

En réponse au massacre ignoble durant leur concert au Bataclan, le groupe de rock américain Eagles of Death Metal a annulé la suite de sa tournée, par respect pour les victimes innocentes tombées sous les balles des terroristes.

Peu après la fin de ces attaques, des artistes et illustrateurs du monde entier ont saisi crayons et pinceaux pour rendre hommage aux victimes de ces attaques. Une illustration du dessinateur de Charlie Hebdo Joann Sfar, demandant à ce que le hashtag #ParisIsAboutLife soit largement partagé, pendant que la composition « Peace for Paris » de Jean Jullien se répandait sur les réseaux sociaux à la vitesse de l’éclair.

#MonPlusBeauSouvenirDuBataclan est quant à lui devenu en quelques jours le hashtag le plus tendance de France, en rendant hommage à la salle de concert théâtre du massacre du 13 novembre qui a couté la vie à 89 innocents…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Editeur du Mag Instant City, Chasseur de Trésors

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2019 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account