fbpx

 

 

Julianne Moore, Oscar 2015 de la meilleure interprétation féminine de l’année pour son rôle dans « Still Alice » de Wash Westmoreland et Richard Glatzer, décédé il y a quelques jours, rentre dans la peau d’Alice Howland, une femme de 50 ans, professeur à Harward, mariée, trois enfants, qui découvre qu’elle est atteinte d’une forme précoce de la maladie d’Alzeimer. Loin de l’analyse clinique de la maladie (ses symptômes, ses conséquences, les soins à apporter), le film expose le point de vue et le ressenti de chaque membre de la famille face à cette situation, du mari dans le déni à Alice elle-même.

Le film a reçu un accueil mitigé de la critique (3,1 / 5), qui salue davantage la performance des acteurs (Kristen Stewart dans « Twilight », Alec Baldwin et Kate Bosworth dans « Superman Returns ») que la réalisation. Le public semble avoir été, quant à lui, plus touché (3,7 / 5) par l’histoire de cette femme, dont le roman éponyme de Lisa Genova avait déjà séduit 2 millions de lecteurs dans 31 pays. Après « 50 Nuances de Grey », les adaptations ont le vent en poupe en ce début d’année.

 

 

 

 

Still Alice 2014

 

 

Pour aller plus loin

 Ciné Cinéma Facebook

 

 

 

Pour commenter, c'est là...

©2021 Instant City

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

En cours d’envoi
Les Catégories du Mag :
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account