fbpx

 

 

Emprunté à l’oenologie avec pour sens originel « le millésime », le vintage, mot anglais signifiant littéralement « vendanges », a perdu son sens premier depuis les années 1980 pour une autre vie, plus rétro, dans le domaine de la mode afin de désigner un vêtement ou un accessoire ancien, d’époque et qui ne soit pas une copie. Puis tranquillement, chemin faisant, le vintage s’est mis à nommer tout objet original et qui ne soit pas une imitation ou un retirage. Il peut s’agir d’un disque, d’un objet, d’un meuble, d’un jouet, d’un vêtement…

Il ne faut donc pas confondre un objet « vintage » et un objet « de style vintage », qui lui peut être la reproduction moderne et contemporaine d’un vieil objet séduisant. C’est la vague du « néo-rétro ».

Entré officiellement dans la langue française en 1967, ce jeune mot de 48 ans, d’abord synonyme d’exception, et donc facilement adaptable aux créations Haute Couture de Dior, Chanel, Hermès et autres Saint-Laurent, s’est peu à peu bobotisé dans les années 1990. On n’a pas tous les jours vingt ans… Il a suffi d’une escapade à New-York pour que les fashionistas se l’approprient. De Londres à Paris, la vague des puces, de St Ouen-Clignancourt à Camden, va servir le grand boum du vintage. Quinze ans plus tard, on s’arrache des pièces à prix d’or lors de ventes aux enchères. C’est alors que certaines grandes maisons de couture, face à cet engouement, décident de surfer sur la vague en développant des rééditions de leurs modèles comme le smoking Yves Saint-Laurent. C’est le grand Boum des expositions consacrées à l’histoire de la mode, à contre-courant du prêt-à-porter Made in China et dans l’air du temps avec la décroissance bonne pour la planète.

De nombreuses boutiques spécialisées ouvrent leurs portes. Pour toutes les pièces antérieures à 1950, c’est aux enchères que cela se jouera avec des prix flambant jusqu’à atteindre plusieurs milliers d’euros. C’est le cas d’instruments de musique originaux ayant appartenu à une vedette ou de certaines marques : Fender et Gibson pour les guitares électriques, Wurlitzer pour un piano électrique, Moog ou Farfisa pour un clavier ou encore Hammond pour un orgue. Le Millésime du Vintage étant les années 1950 et 1960. La Fiat 500 de 1957 est un bon exemple de réussite qui servit ensuite d’exemple à une réédition en 2007. De même que la Coccinelle ou la vespa pour les deux-roues.

La chasse à la pièce rare est désormais ouverte pour les collectionneurs ou les petits malins avides de faire des affaires. Il y a Le Salon du Vintage chaque année sous la Halle des Blancs Manteaux en plein mois de décembre, juste avant les fêtes, de quoi trouver des idées de cadeaux (week-end du 11-12-13 décembre 2015), le Marché de la Mode Vintage depuis 16 ans à Lyon (week-end du 12-13 mars 2016), dont la thématique sera « Urban jungle », une mode basée sur des tissus ou des accessoires tournés vers la nature : motifs léopard, coiffures à base de fleurs, motifs feuillages, colliers intégrant des coquillages ou des graines. Pour les accrocs aux réseaux sociaux, il existe un Top 10 des comptes instagram vintage comme Shrimpton Couture ou Echerries. On trouve des « spots » vintage et une cartographie des meilleures boutiques où aller fouiner en Europe. Le vintage s’étale aussi sur nos écrans : pour preuve le succès phénoménal de la série « Mad Men ». Il se décline même sous X, eh oui, avec le meilleur du film porno vintage, comprenez celui du bon vieux temps, en noir et blanc ou colorisé aux saveurs délicieusement rétros.

L’engouement pour le vintage depuis une dizaine d’années prend-il sa source dans la crise économique de 2008, signe d’un besoin de se retourner vers le passé et les valeurs sûres de son enfance pour se rassurer, ou bien n’est-ce qu’un effet de mode ? Certains analystes y voient un rejet de la société de consommation, d’autres un signe d’élégance par opposition au conformisme actuel.

Le vintage, ou comment faire de l’argent avec du vieux sans débourser un centime, juste en fouillant dans les vieux placards ou en récupérant les vêtements et objets jetés chez Emmaüs ou au secours populaire. Arnaque ou principe de vie, récup ou seconde vie, Marketing bien orchestré ou mouvement sincère de décroissance, chacun y verra midi à sa porte.

 

 

Liens externes

Salon du vintage

Marché de la mode Vintage

 

 

 

Profile Status
ACTIVE

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

Contactez Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2019 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account