OSCARS 2016 – Episode 2 : Chris Rock is back, dix ans plus tard

 

La cérémonie des Oscars sera diffusée sur Canal+ dans la nuit du 28 au 29 février 2016, année bisextile. C’est Chris Rock qui sera le maître de cérémonie. Chris Rock, 50 ans, possède plusieurs cordes à son arc : il est à la fois acteur et humoriste, mais aussi réalisateur et producteur. Découvert par Eddy Murphy, il était le gendre de Mel Gibson dans «  L’Arme Fatale 4 ». Habitué des One Man Show, notamment dans l’émission télé « Saturday Night Live », l’un des programmes comiques de la chaîne NBC les plus célèbres aux Etats-Unis, on l’a aussi remarqué grâce à ses stand-up au New-York Comedy Strip où son talent de comique a séduit. « Niggas vs Black People » (spectacle « Bring the Pain » en 1996) est son sketch le plus célèbre mais aussi le plus controversé. Il le révèle comme l’un des comiques les plus en vue dans le métier.

 

 

 

 

Il est qualifié d’homme « le plus drôle des Etats-Unis » par le Times et est élu l’une des 50 personnalités les plus influentes aux Etats-Unis par le New-York Times. Il a remporté trois Emmy Awards, quinze nominations pour son écriture et ses interprétations, et a été classé en 2004 par la chaîne Comedy Central 5ème sur les 100 meilleurs sketchs comiques de tous les temps.

Chris Rock avait déjà présenté la 77ème cérémonie des Oscars au Théâtre Kodak de Hollywood en 2005 (Meilleur film « Million Dollar Baby »). Très attendu, on avait alors compté sur ce grand fan des Red Hot Chili Peppers dont il est un proche pour redonner un peu de peps à une cérémonie un tantinet morne et pompeuse. Le voilà donc de retour dix ans plus tard. La pression doit être grande et on imagine aisément le travail d’écriture titanesque face au défi à relever devant toute la profession et des millions de téléspectateurs. De 2005, les médias n’ont retenu que la petite phrase qui fit grincer des dents. Chris Rock égratigne Jude Law : « Qui est cet homme ? Pourquoi est-il dans tous les films que j’ai vus ces quatre dernières années ? Même dans les films où il ne joue pas, si vous regardez le générique de fin, c’est lui qui a fait les gâteaux ». Sean Penn, qui se trouve dans la salle, tourne à ce moment-là un film avec Jude Law comme partenaire. Il s’agit du film de Steven Zaillian, « Les Fous du Roi » (2006), sur l’ascension et la chute d’un politicien idéaliste dans les années 1950. Deux heures plus tard, Sean Penn monte sur scène à son tour pour présenter l’oscar de la meilleure actrice et en profite pour remettre le maître de cérémonie à sa place :

 

« Pardonnez mon sens de l’humour défaillant, mais je veux répondre à la question de notre présentateur : Jude Law est l’un de nos plus brillants jeunes acteurs. »

 

Pourtant, il ne s’agit là que d’une anecdote très en marge de l’avis général. Son monologue d’ouverture de la cérémonie a été fortement applaudi et apprécié, et sa prestation avait enregistré l’une des meilleures audiences depuis des années avec 42 millions de téléspectateurs. Seule Ellen DeGenres réussira à faire mieux en 2014 avec son fameux selfie à 44 millions de téléspectateurs. En 2015, la Production compte sur sa puissance comique pour apporter de l’énergie à l’événement. Il faut dire qu’on a souvent polémiqué sur le manque de diversité des palmarès. En 2015, des associations menaçaient même de manifester en marge de la cérémonie devant le Dolby Theatre pour dénoncer l’absence d’acteurs noirs dans la sélection. Chris Rock serait-il une carte jocker pour faire taire la polémique ? Le manque de représentativité de l’Académie est un secret de Polichinelle : sur 6 000 membres, 93 % sont blancs, 70 % sont des hommes et l’âge moyen est de 63 ans. Autant dire que si vous êtes, comme dirait Coluche, une femme noire et réalisatrice, vous n’avez que très peu de chance, statistiquement parlant, d’obtenir la statuette.

Chris Rock est donc attendu au tournant autour de sujets brûlants qui ont secoué l’Amérique en 2015 comme le terrorisme, les violences policières à l’égard des noirs ou le contrôle des armes à feu. Le meilleur VRP de l’industrie US de l’humour va-t-il être aussi phénoménal qu’attendu ? La réponse dans un mois avec à la clef, un record à battre.

Chris Rock succède à Neil Patrick Harris en 2015, acteur et chanteur américain de 42 ans (jeune médecin surdoué dans « Docteur Doogie », et coureur de jupons dans « How I met your mother ») et à Ellen DeGeneres en 2014.

 

 

Pour aller plus loin

 Ciné Cinéma Facebook

 

 

Profile Status
ACTIVE

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

CONTACTER Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2018 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account