Musicien autodidacte, Jean-Claude Vannier apprend les rudiments de l’orchestration en potassant un « Que sais-je ? »… A l’époque, il est ingénieur du son, notamment pour des musiciens arabes : l’influence de leur musique sera déterminante dans son écriture, en particulier des arrangements de cordes caractéristiques des albums qu’il réalisera par la suite.

En 1971, Il rencontre Serge Gainsbourg, et ils composent ensemble le mythique « Histoire de Melody Nelson ». Cet album est considéré comme le premier concept album français, dans la digne lignée des « Porgy And Bess » de Miles Davis, « Blonde On Blonde » de Bob Dylan, « Pet Sounds » des Beach Boys, « Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band » des Beatles ou du fameux « Tommy » des Who.

Melody Nelson, c’est l’histoire d’une jeune fille aux cheveux rouges, une adorable garçonne âgée d’une quinzaine d’années, percutée au début de l’album par la Rolls Royce Silver Ghost 1910 de Serge Gainsbourg. L’album se referme par la disparition de Melody, dans le crash du Boeing 707 à destination de Sunderland (Cargo Culte).

A l’occasion de l’enregistrement de cet album « Histoire de Melody Nelson », Gainsbourg abandonne pour la première fois le chant pour ce parlé-chanté narratif qui deviendra par la suite une des marques de fabrique de ses albums ultérieurs. Gainsbourg et Vannier réaliseront ensuite plusieurs musiques de films : Cannabis, La Horse, ou encore Slogan. Leur collaboration s’achève en 1973 avec le disque de Jane Birkin, « Di Doo Dah », sur lequel Vannier compose plusieurs titres seul.

 

 

Histoire de Melody Nelson
© 1971 Philips
Histoire de Melody Nelson (40th Anniversary Deluxe Edition)
© 2011 Mercury

 

 

Profile Status
ACTIVE

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

CONTACTER Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2017 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account