Les 15, 16 et 17 juillet derniers, le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) ouvrait ses portes au public, afin de faire découvrir des oeuvres du street artist C215, qui transformait en galerie d’art géante le village scientifique de Saclay, dans l’Essonne.

C’est à l’instigation de Jean-Luc Sida, chercheur au CEA, que ce partenariat entre art et science était proposé à l’artiste deux ans plus tôt.  Dans un premier temps réticent, C215 accepte finalement la proposition, et investit les lieux, armé de ses pochoirs et bombes de peinture.

C’est au même moment que le CEA, désireux de se débarrasser de cette image de centre de recherche nucléaire, décide se rebaptiser Centre aux Energies Alternatives.

Vingt-cinq oeuvres sont aujourd’hui réparties sur tout le site, tant en intérieur qu’en extérieur. Pour C215, connu principalement pour ses portraits hauts en couleur, le choix de peindre les visages de personnalités qui ont marqué l’histoire de la recherche scientifique paraissait évident. On retrouve donc les portraits d’Albert Einstein, Pierre et Marie Curie, Erwin Schrödinger, Henri Becquerel, mais aussi des personnages de fiction célèbres tels que R2D2, ou encore des personnalités comme David Bowie ou le Commandant Cousteau.

Face au succès rencontré par l’exposition E=MC215 en juillet dernier, à noter que le CEA ouvrira de nouveau ses portes au public en octobre. Et à suivre ensuite au début de l’année 2015 une exposition transversale au CNAM ainsi qu’au Musée des Arts et Métiers, afin de présenter une certaine vision de la recherche, avec la présentation mise en scène de divers objets scientifiques d’un autre temps.

 

 

Pour aller plus loin

 C215 Officiel

 

 

 

Profile Status
ACTIVE

Commenter ici, en utilisant Facebook ou en laissant un commentaire en bas de page

commentaires

CONTACTER Nous

On revient vers vous très vite.

Envoi

©2017 Instant City

Les Catégories du Mag :
ou

Identifiez-vous

ou    

Forgot your details?

ou

Create Account